Ecrits sur la démocratisation culturelle – 10/10

par Pierre Moulinier, correspondant du Comité d’histoire

CONCLUSION

La question posée est la définition de l’adjectif « culturel » : que développe-t-on quand on fait du développement culturel ? Quel objectif vise l’action culturelle ? Deux conceptions s’opposent qui font que les notions de démocratie culturelle et de démocratisation de la culture se situent dans des sphères différentes : dans le premier cas, la culture est faite de pratiques sociales, et le développement culturel vise à qualifier ces pratiques dans un sens démocratique, quitte à mettre la création artistique au service de cette cause ; dans le second cas, le développement culturel consiste dans un élargissement des publics de la culture reconnue comme telle. La question posée est donc : faut-il mettre l’action culturelle au service d’un projet politique ? Question connexe : ce qu’on nomme « culture » est-il une consommation de biens, qui doit rester libre, ou un mode d’être idéal qu’il est bon de propager pour le bien de la société ? Les créateurs sont-ils des producteurs ou des missionnaires ? La démocratisation doit-elle se faire par le marketing (horaires, tarifs, publicité, animations, etc.) ou par la démonstration et l’action concrète de proximité au quotidien ? Xavier Greffe et Sylvie Pflieger (Greffe, Pflieger, 2009) estiment qu’il existe deux modèles de démocratisation, la « contamination par contigüité » et le « choc électif ». Dans le premier, la politique culturelle a pour objet de « créer entre des personnes aux motivations différentes une communauté d’intérêts autour des pratiques culturelles. (…) Dans le second modèle, on cherche à mobiliser des motivations exclusivement artistiques, ce qui peut conduire à perdre en étendue ce qu’on gagne en intensité ». On retrouve ici le débat démocratie culturelle/démocratisation de la culture : faut-il favoriser le développement des pratiques culturelles ou la création ? « Tout le problème, écrit Nathalie Heinich1, est d’éviter les deux écueils que sont, d’un côté, l’emprise de la culture dite “légitime”, qui fait de l’accès à la “grande” culture une affaire d’évangélisation sur fond de culpabilisation ; et, de l’autre, le laisser-faire, qui laisse les pauvres suivre la pente de la pauvreté sans leur donner les moyens de développer d’autres envies. Entre une “culture pour tous” qui ne serait que la culture de quelques-uns et la “culture pour chacun” qui ne ferait que reproduire les habitudes de classe, que faire d’autre que de viser un entre-deux, sans mépris dogmatique ni démagogie relativiste ? ». La réponse – attendue – est aussi l’école et la télévision. On pourrait y ajouter, ce que Nathalie Heinich ne fait pas, la médiation, l’éducation populaire et l’ancienne action culturelle – qui ont fait leurs preuves – dans le souci d’une « diffusion sociale de la culture » pluraliste, décentralisée et interministérielle qui a enrichi la portée de l’action publique en matière de culture. Mais cela suppose l’adhésion des artistes et le respect des intellectuels…

 

OUVRAGES CONSULTES

Marc Bélit, Le malaise de la culture : essai sur la crise du « modèle culturel » français, Biarritz, Séguier, 2006.
Françoise Benhamou, « L’exception culturelle. Exploration d’une impasse », Esprit, mai 2004, p. 85-113.
Georges Bensaïd, La culture planifiée, Ed. du Seuil, 1969.
Antoine Bernard, Propositions pour la mission culturelle de la collectivité, mars 1968.
Pierre Besnard, Animateur socioculturel, fonctions, formation, profession, Paris, Ed. ESF, 2e édition, 1986.
Jean Caune, La démocratisation culturelle, une médiation à bout de souffle, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2006.
Jean Caune, La culture en action. De Jean Vilar à Lang : le sens perdu, Grenoble, PUG, 1999.
Jacques Charpentreau, Pour une politique culturelle, Affrontements, 1967.
Jean-Pierre Colin, La beauté du manchot, Culture et différence, Ed. Publisud, 1986.
Commissariat général du Plan, Préparation du VIe Plan, Rapport de la commission Affaires culturelles : l’action culturelle, Paris, La Documentation française, 1971.
Commissariat général du Plan, Rapport du groupe de travail long terme culture. L’impératif culturel. Préparation du IXe Plan 1984-1988. Paris, La Documentation française, 1983.
« La culture contre la crise », Révolution, n° 258, 8 février 1875, p. 37-64.
Jean Michel Djian, La politique culturelle, Paris, Le Monde Editions, Marabout, 1996
Jean-Michel Djian, Politique culturelle : la fin d’un mythe, Paris, Folio, le Monde actuel, 2005.
Olivier Donnat, Paul Tolila (dir.), Les publics de la culture. Politique culturelles et équipements culturels, Paris, Presses de Sciences Po, 2003
Vincent Dubois, La politique culturelle. Genèse d’une catégorie d’intervention publique, Paris, Belin « Socio-Histoires », 1999
Pierre Emmanuel, Pour une politique de la culture, Ed. du Seuil, 1971
Alain Finkielkraut, La Défaite de la pensée, Paris, Gallimard, 1987.
Marc Fumaroli, L’Etat culturel. Une religion moderne, Paris, Ed de Fallois, 1991
Pierre Gaudibert, Action culturelle : intégration et/ou subversion, 1977.
Augustin Girard, Développement culturel : expériences et politiques, Paris, Unesco, 1972
Xavier Greffe, Sylvie Pflieger, La politique culturelle en France, Paris, La Documentation française, 2009.
Francis Jeanson, l’Action culturelle dans la cité, Paris, Ed. du Seuil, 1973.
Anne Krebs, Nathalie Robatel, dir., « Démocratisation culturelle: l’intervention publique en débat », Problèmes politiques et sociaux, n° 947, avril 2008, 128 p
François Léotard, Culture. Les chemins de printemps, Paris, Albin Michel, 1988
Fabrice Lextrait, Une nouvelle époque de l’action culturelle. Rapport à Michel Duffour, Paris, la Documentation française, mai 2001.
Jean-Marie Moekli, Document de travail pour le 6e point de l’ordre du jour : Démocratie culturelle, réunion d’experts sur le développement des politiques culturelles en Europe, Helsinki, décembre 1980
Claude Mollard, Le 5e pouvoir. La culture et l’Etat de Malraux à Lang, Paris, Armand Colin, 1999.
Philippe Muray, Exorcismes spirituels. Essais I, Paris, les Belles-Lettres, 1997.
Pascal Ory, L’entre-deux-Mai : histoire culturelle de la France, mai 1968-mai 1981, Paris, Ed. du Seuil, 1983.
Passages public(s). Points de vue sur la médiation artistique et culturelle, Paris, Lyon, DDF, ARSEC, 1995.
Claude Patriat, La culture, un besoin d’Etat, Paris, Hachette, 1998.
Philippe Poirrier, L’Etat et la culture en France au XXe siècle, Paris, Le Livre de poche inédit, 2000.
« La politique culturelle », Communications, n° 14, 1969.
Geneviève Poujol, Action culturelle/Action socio-culturelle, recherches, Marly le Roi, INEP, Les documents de l’INEP, septembre 1983, multigraphié.
Geneviève Poujol, Profession : animateur, Privat, 1989.
Geneviève Poujol, dir., L’éducation populaire au tournant des années soixante. Etat, mouvement, sciences sociales, INJEP, 1993, (Document de l’INJEP n° 10)
Geneviève Poujol, dir, Education populaire : le tournant des années 70, L’Harmattan, 2000.
« Prospective du développement culturel », Futuribles, septembre-octobre 1978.
Jacques Renard, L’élan culturel, Paris, PUF, 1987
Jacques Rigaud, La culture pour vivre
Jacques Rigaud, Pour une refondation de la politique culturelle. Rapport au ministre de la Culture, Paris, La Documentation française, 1996.
Maryvonne de Saint Pulgent, Le gouvernement de la culture, Paris, Le Débat, Gallimard, 1999
Michel Schneider, La comédie de la culture, Paris, Seuil, 1993
Ministère de la Culture, La médiation culturelle du territoire, Ministère de la Culture, DDF, Ministère de l’Agriculture, Script Editions, 1996.
Unesco, Conférence intergouvernementale sur les politiques culturelles en Europe. Helsinki, 19-28 juin 1972. Rapport final, septembre 1972.
Unesco, Conférence mondiale sur les politiques culturelles, Mexico, 26 juillet-6 août 1982. Problèmes et perspectives, Unesco, 1982.
Unesco, Conférence internationale de l’éducation. La contribution de l’éducation au développement culturel, Genève, 14-19 septembre 1992, Unesco, 1992.
Hugues de Varine, La culture des autres, Paris, Ed du Seuil, 1976
Vie culturelle et pouvoirs publics, Paris, La Documentation française, 1972
Jean Claude Wallach, La culture pour qui ? Essai sur les limites de la démocratisation culturelle, Toulouse, Ed. de l’Attribut, 2006.
Emmanuel Wallon, « La culture : quelle(s) acception(s) ? Quelle démocratisation ? », Les Cahiers français, n° 348, janvier-février 2009, p. 1-8.
Robert Wangermée, Bernard Gournay, La Politique culturelle de la France, Paris, La Documentation française, 1988.

1  N. Heinich, « Puissance de la modération », Le Débat, n° 164, mars-avril 2011, p. 43.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *