[table-ronde] Les enjeux de l’Opéra aujourd’hui

Les enjeux de l’Opéra aujourd’hui sont au cœur de l’actualité politique, économique et sociale. L’actualité éditoriale l’atteste comme en témoigne la parution concomitante en novembre 2017 de deux rapports d’étude complémentaires. Celui piloté par l’Observatoire des politiques culturelles sur L’art lyrique en région propose une démarche prospective sur les opéras du Grand Est et de Nouvelle Aquitaine dans le contexte de la réforme territoriale. Celui commandé par les Forces Musicales offre en un tableau stimulant le bonheur de revenir sur quelques idées reçues sur l’opéra : Portrait socio-économique des opéras et festivals d’art lyrique en région.
Les enjeux soulevés par ces deux études interrogent le statut d’exceptionnalité de l’opéra, les problématiques d’irrigation du territoire, la thématique des pratiques cultuelles, de la fréquentation et de la réception esthétique, mais aussi les actions culturelles et éducatives au cœur du projet politique, social, économique des maisons d’opéra. Deux temps rythmeront ces Journées Diderot « Culture & Politique » consacrées aux enjeux de l’Opéra aujourd’hui.
Un premier moment confrontera les regards pour mieux appréhender la dimension historique des politiques publiques en faveur de la musique et de l’opéra en France, pour mieux comprendre la place de l’Opéra dans les politiques culturelles d’aujourd’hui. Comment affronter les profonds changements qui affectent l’art lyrique et les politiques culturelles ? Comment penser la spécificité ou l’exemplarité de l’opéra dans le contexte des contractions budgétaires, des crises financières et de l’avènement de l’idéologie néo-libérale ? Quel est l’avenir de l’opéra au cœur des politiques culturelles portant le souci de l’équité républicaine et du service public de la culture ?
Un second moment s’intéressera à la mise en œuvre et à la définition même des politiques élaborées au sein même des maisons d’opéra et en partenariat avec les pouvoirs publics. Comment faire vivre les logiques plurielles qui traversent les maisons d’opéra ? Comment concilier deux exigences présentées comme inconciliables : la revendication élitaire de l’excellence de la création artistique et la revendication égalitaire de la réalisation de l’idéal de démocratisation ? Ce qu’Antoine Vitez appelait de ses vœux en souhaitant un « théâtre, élitaire pour tous ».


PROGRAMME

UN ENJEU POLITIQUE ?
ou
Pourquoi faire vivre l’opéra aujourd’hui ?
Première table ronde de 14 h à 16 h
Modérateur : Alain SURRANS

Bernard FOCCROULLE, directeur du Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence et président de l’Association Opera Europa (Bruxelles).
Guy SAEZ, directeur de recherche au CNRS à l’UMR PACTE (Institut d’études politiques de Grenoble et auteur du rapport L’art lyrique en région.
Maryvonne de SAINT PULGENT, présidente du Comité d’histoire du ministère de la Culture, auteur du Syndrome de l’Opéra, présidente d’honneur du Théâtre national de l’Opéra-Comique.


ÉLITAIRE POUR TOUS ?

ou
Comment faire vivre l’opéra aujourd’hui ?
Seconde table ronde de 16 h à 18 h
Modérateur : Laurent FLEURY

Alain SURRANS, directeur d’Angers-Nantes Opéra, directeur de l’Opéra de Rennes, vice-président des Forces Musicales.
Nathalie MONTOYA, maître de conférences et auteur du rapport d’évaluation de Kaléidoscope, Acte II, de l’Opéra de Lyon.
Rozenn CHAMBARD, directrice par intérim de l’Opéra de Rennes

 

Le vendredi 30 mars 2018 de 14h à 18h
à l’amphithéâtre Buffon – Université Paris Diderot – 15, rue Hélène Brion (75013) [plan d’accès]

Entrée gratuite (dans la limite des places disponibles) sur inscription obligatoire à comitehistoire@culture.gouv.fr

Cette 4ème journée Diderot « Culture et Politique » est organisée le Laboratoire du Changement social et politique, le Master Politiques Culturelles de l’Université Paris Diderot et le Comité d’histoire du ministère de la Culture.

 

[sommaire]
Illustration : retransmission sur écran , et en direct de Carmen place de l’Hôtel de ville à Rennes en juin 2017 © Laurent Guizard