« Pour une politique publique de l’architecture et du patrimoine » : table-ronde en hommage à Max Querrien (1921-2019)

Table-ronde en hommage à Max Querrien* (1921-2019)

Une réflexion sur les enseignements à tirer de l’engagement de ce grand commis de l’État passionné d’architecture, membre associé de l’Académie d’architecture, dans les différents domaines où il a inspiré, animé et dirigé une politique publique de l’architecture et du patrimoine. La séance sera inaugurée par Martin Robain, président de l’Académie d’architecture, et animée par François Chaslin avec la participation d’Arlette Auduc, Pierre Clément, Florence Contenay, Daniel Le Couédic, Eric Lengereau, Gwenaël Querrien et Jean-Louis Violeau.

Une suite de séquences thématiques, comprenant chacune de courts exposés et des débats entre intervenants et avec la salle, évoqueront, entre autres :

  • L’ouverture à la création contemporaine de la direction de l’architecture – jusque-là exclusivement patrimoniale – que Max Querrien dirige de 1963 à 1968, au côté d’André Malraux, ministre des Affaires culturelles
  • La réforme de l’enseignement de l’architecture avant 1968
  • Architecture et patrimoine : l’action de terrain comme maire de Paimpol (1961-1995)
  • La politique publique du patrimoine (Rapport Querrien de 1982, présidence de la Caisse des monuments historiques 1981-1986, etc.)
  • L’action culturelle à la présidence de l’Ifa (1982-1988)

Photos et bobineaux sonores illustreront l’ensemble. L’Académie d’architecture, la Direction de l’architecture et le Comité d’histoire du ministère de la Culture s’associent à cet hommage.

La table-ronde aura lieu le 15 octobre 2019, de 14h30 à 17h30, à l’Académie d’architecture (9 place des Vosges, 75 004 Paris – 01 48 87 83 10)
RSVP : contact@academie-architecture.fr

 

* Max Querrien est notamment l’auteur de : “Pour une nouvelle politique du patrimoine (dit “Rapport Querrien”, La Documentation française, 1982), “Malraux, l’antiministre fondateur” (éditions du Linteau, 2001), “Pour une politique de l’architecture, témoignage d’un acteur (éd. du Moniteur, 2008), “Petite histoire du Grand Paimpol” (éd. Les oiseaux de papier, 2010) ; nombreux articles sur l’urbanisme, l’architecture, les problèmes fonciers et les questions domaniales. 

Retrouver la biographie de Max Querrien rédigée par Florence Contenay qui fut sa collaboratrice à la Direction de l’architecture [lire]